26 juin 2007

Le Finmark ou les Grands Espaces

    Comme un point final à mon année d'échange Erasmus, mon dernier cours fut en réalité un voyage d'étude de 10jours au coeur de la région la grande et la moins peuplée de Norvège, Le Finmark. Ce comté situé juste au Nord de celui du Troms représente tous les extrêmes : Extrême Nord avec le Cap Nord, extrême Est à Kirkenes, Extrême ensolleillement l'été, et extrême nuit en hiver.

    map_geo3113Nous sommes donc partis de Tromso le 16 Juin, jour du Marathon du Soleil de Minuit. Journée plutot mauvaise, avec beaucoup de vent et de pluie. Nous avons passé les 3 premiers jours du voyage à Skibotn, face à la côte Est des Alpes de Lyngen. Nous étions hébergés dans le "Cottage de l'Université" utilisé régulièrement comme camp de base pour des camps de terrain. Après notre première journée de travail, nous nous sommes attelés àce qui allait être de notre routine quotidienne. Retour au camp de base, repas et préparation du compte-rendu de la journée. En effet tous les soirs, nous devions présenter les résultats de notre journée de travail. Ordinateurs portables de la fac et projecteur vidéo à notre disposition!

P6180080P6160001P6160024
P6160044P6160006P6160045
P6170051P6170060P6170053
P6170067P6160034P6170068


    Puis à l'aube du 4ème jour, le vrai voyage a commencé. Nous avons traversé les Chaines de montagnes norvégienne pour arriver sur les hauts plateaux finlandais. Cette route qui peut paraitre biscornue est en réalité la menière la plus rapide de rejoindre la région du Finmark. Nous longeons donc la frontière finlando-suèdoise pour remonter plein nord, en retourner en Norvège. Passe par le coeur du territoir Sami, Kautokeino et Karasjok. Nous arrivons enfin à Tana Bru, petit bourg réputé pour la pêche au saumon, que de nmbreuses personnes pratiquent dans la rivière Tana.

P6190086P6190087


    Nous sommes donc resté 2jours à étudier les sédiments déposés par les glaciers puis par la rivière au cours des derniers 16000ans. A cette époque le niveau de la mer était plus haut de 70m environ et le glacier descendait approximativement jusqu'à la ville. Des conditions bien différentes d'aujourd'hui, où la mer s'est retiré à 80km au nord et le glacier a disparu.

P6200109P6200129P6210159
pano_tana
P6210164P6210165P6210178P6210166


    Le 7ème jour, notre destination finale sera la plus septentrionale du séjour. A 71°N, presque la même latitude que le Cap Nord, nous arrivons à Berlevag, là où la route s'arrête! Il s'agit d'un petit port de pêcheur sur la Mer de Barents, où seul le bruit des vagues, des mouettes et de l'arrivée de l'Hurtigruten viennent rompre le silence. Un air de Thalassa.... Nous ne resterons qu'une nuit.

P6220208P6220207P6220212
P6220215P6220243P6220253P6230281
P6220244P6220255P6220210
sandfjorden
P6220245P6220255P6220277


    Nous repartons au sud en traversant de paysages désertiques où ne survivent que quelques plants de bruyère et de myrtille. Les routes sont désertes et nous n'aperçevons que quelques cottages en bord de petits lacs. Nous atteignons cette fois la position la plus orientale du voyage, au bord du Fjord de Varanger, la petite ville de Vadso. Nous y resterons 3jours pour étudier les roches sédimentaires datées du Précambrien, entre 2500Millions d'année (!!!) et 540Ma, à l'époque où les plantes et les animaux n'éxistaient pas, où seuls les organismes unicellulaires régnaient en maitre.

P6230295P6230330P6230359


    C'est dans cette ville que le Génaral italien et aventurier Nobile, pris de le départ de deux expéditions transpolaires en ballons dirigeables, dans les années 30. C'est d'ailleurs au cours de la seconde qu'il fut pris dans les glaces polaires. Roald Amudsen, le célèbre explorateur polaire norvégiens prit la tête d'une expédition de secours en hydravions, au départ de Tromso, accompagnée de plusieurs français. Une plaque, offerte par le journal français le Progrès (Ancien nom du Monde) commémore ce évènement, ou plutôt le sacrifice de ces héros, dont l'hydravion s'abima en mer. Aucune trace ne fut jamais retrouvée. Nobile et les survivants de l'expédition furent finalement secourus par un brise-glace russe, plusieurs dizaines de jours plus tard.

    Le samedi soir, la Fete du Soleil de minuit, fur l'occasion du traditionnel feu de bois. Nous nous sommes tous retrouvés, les 8 étudiants (Marte-Beate, Hilde, Runar, Gustav, Harald, Tom-Arne and Mads) et notre professeur (Geoff), dans cette petite cabane de bois, équipé d'un fois en son centre. Une très agréable soirée.

P6230360P6230361P6230368
P6240398P6240402P6240460
varangerfjord
P6240399P6240404P6240405P6240430


    Enfin le retour à Tromso le 10ème jour, après 9h de route. L'année est définitvement terminée. Je quitte Tromso Mercredi soir pour rejoindre mes compagnons d'échappée quelques 500km plus au Sud. Quelles meilleur moyen de finir notre expérience d'étudiants Erasmus, en prenant le temps de découvrir toute la Norvèe, ou du moins une bonne partie. Ne pas montée dans une avion le matin et arriver à Paris le soir, en se disant qu'en une jounée, tout est terminé....Nous aurons le temps de repenser à ce que nous avons vécu ici en Norvège, à ce que cette vie nous a apporté, les images, les personnes rencontrées et toutes ces choses qui font que nous n'oublierons jamais ces 11mois d'étude au delà du Cercle Polaire...

Posté par sylvain74 à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Finmark ou les Grands Espaces

Nouveau commentaire